Stress au Combat

 

Detail

Le Stress durant les phases de Combat

 

Le Stress en Close Combat

Le stress réduit les performances aux combat il affecte gravement la réalisation des techniques et du travail aux corps à corps et l’utilisation d’arme.
Des combinaisons de facteur spécifique que l’ont retrouve plus clairement en milieux militaire tel que : travail physique intense, perte de sommeil, déshydratation, la peur, l'anxiété, mauvaise nutrition, bruit intense, exposition à l'humidité à la chaleur, au froid, etc.
Conduise naturellement aux stress, à un état de perte de contrôle de ces facultés motrices, de sa concentration et de ces reflex.

 

Fatigue
Les réactions de stress les plus courants sont:

Temps de réaction lente.
Difficulté de tri des priorités.
Difficulté à reprendre l’engagement.
Préoccupation excessive des questions apparemment mineures.
L'indécision, la difficulté de mise au point d'attention et l'altération visuelle.
Perte d'initiative avec la fatigue et l'épuisement.

La tension musculaire
Les réactions de stress les plus courants sont:

Maux de tête.
Mal de dos, douleurs, crampes.
Incapacité à se détendre.

Secousse et Tremblements
Les réactions de stress les plus courants sont:

Légère secousse
Au cours de cycles entrants, l'individu peut éprouver de légère secousse. Ce symptôme apparaît et disparaît rapidement et est considérée comme une réaction normale à des conditions très dangereuses.

Transpiration
Les réactions de stress les plus courants sont:

Transpiration soit légère ou lourde.
Sensation de froid sous le stress du combat.

Appareil digestif
Les réactions de stress les plus courants sont:

Nausées et vomissements
Estomac lourd.
Des vomissements peuvent survenir à la suite d'une expérience extrême comme celle de choc physique important, de fusillade ou en prévision d’un danger proche.

Circulation et respiration
Les réactions de stress les plus courants sont:

Palpitations cardiaques
Accélération du rythme cardiaque.
Sentiment de pression dans la poitrine, douleurs à la poitrine sont commune avec l’anxiété ou la peur.
Battements de coeur irréguliers.

Hyperventilation
Les réactions de stress les plus courants sont:

Respiration rapide, essoufflement, étourdissements et un sentiment d'étouffement. Il est souvent accompagné par des picotements et des crampes des doigts et des orteils.


Ce sont quelque exemple de réaction du au stress.

Les exercices de gestion du stress comprennent une respiration profonde, dela relaxation musculaire et des exercices cognitifs. La respiration profonde est la la plus simple à apprendre et à pratiquer, les autres exercices exigent plus de temps d'instruction et plus de pratique.

Une rigoureuse condition physique et mental contribuera à protéger et à réduire la perte des ses moyens en contrôlant le stress durant le combat. Un programme régulier de conditionnement physique pour augmenter l'endurance, la force musculaire et la flexibilité, l’adaptabilité physique et mental est essentiel pour la préparation au combat. Le conditionnement physique, améliore les capacités personnelles du combattant et la poussé de stress est très fortement réduite voir totalement sous contrôle.
Pour obtenir un travail complet et proche de la réalité du terrain, le plus souvent possible, certain entraînement doivent être poussé à l’extrême pour retrouver certain voir tous ces symptômes pour obtenir un état élevé d’anxiété et de stress et permettre aux pratiquant de commettre de moins en moins d’erreur en contrôlant ses poussé de stress durant des phases de combat aux corps à corps.


N’oubliez pas que :

« La science exacte n’existe pas »
Incarne ce que tu enseignes et enseigne uniquement ce que tu incarnes !!


Raffaelli Snackers (Juin 2005)

Information

Texte rédigé par Raffaelli Snackers.
Tout nos textes sont sous copyright et protégé par le droit d'auteur.

COPYRIGHT INFORMATION | ADFFL, INC Company Information
Copyright ADFFL, Inc - Legionnary Close Combat Institute 2005 - 2016